Home

Les porcs peuvent y fouir librement et s’alimenter de racines et de fruits, particulièrement de glands d’octobre à janvier, période à laquelle ils se trouvent en abondance. C’est ce fruit qui procure les acides gras mono-insaturés, nutriments qui favorisent la prévention des maladies cardio-vasculaires en réduisant le « mauvais » cholestérol (LDL) et en augmentant le taux de lipoprotéines de haute densité  (HDL), exerçant ainsi une importante action anti-oxydante.

Ça ne te vend pas du rêve ça coco ?

Imagine un peu ! T’empiffrer de Jamón comme le cochon s’empiffre de glands : la boucle est bouclée ! Et en plus c’est bon pour ton cholestérol. A Bordeaux, on aime bien vous raconter des conneries du genre « boire un verre de vin rouge par jour est bon pour la santé ». Alain Juppé, par arrêté municipal a interdit la fessée, mais il a obligé toutes les mamans de sa ville à mixer du Jamón dans les biberons avec une goutte de vin rouge (de Bordeaux). C’est pas brillant ça ? Ça donne des bébés vigoureux et complètement drogués aux bonnes choses de la vie et ça booste l’économie locale et notre partenariat stratégique avec la Péninsule Ibérique ! De plus, le taux d’infarctus est réduit de moitié, les médecins sont au chômage et les électeurs votent plus à gauche que la moyenne nationale ! (bon, ça Juppé ne l’avait pas prévu). Mais que voulez-vous : les gens heureux votent pour le statut quo, ce qui explique l’implantation remarquable de l’ancien premier ministre, notre maître à tous, le meilleur d’entre tous de l’Univers. Pour la vie. #JuppéForEver.

Une petite multinationale venue de Salamanque (Viandas de Salamanca) a bien senti le coup et a enfin décidé de s’installer dans la capitale girondine. Et comme elle ne fait pas les choses à moitié, elle a choisi de poser ses jamones en plein centre historique à deux pas de la célèbre rue Sainte Catherine, la plus grande avenue commerçante et piétonne de l’Univers du monde entier.

Viandas de Salamanca - Bordeaux

L’histoire ne dit pas que cela fait suite à leur implantation à Bayonne qui fut un retentissant échec étant donné que les Basques dans leur grande ouverture d’esprit sont persuadés que leur jambon est meilleur de leur côté des Pyrénées. Navrant.

Donc, Viandas de Salamanca s’installe à Bordeaux.

Et qu’est-ce qu’on y trouve. Mince alors. Du jamón. Beaucoup de jamón. Du chorizo. Du lomo… etc le tout de « bellota » (cf définition en haut du billet) et sélectionné avec soin d’où des prix qui s’envolent très vite. Mais ils s’envolent de la même manière qu’en Espagne ou partout ailleurs en fait : la haute qualité gustative se paye et à moins d’aller chercher votre jamón vous-même à la source, c’est à dire à la ferme des trois petits cochons, vous trouverez difficilement moins cher.

Viandas de Salamanca - Bordeaux Viandas de Salamanca - Bordeaux

Alors pourquoi je parle de cette boutique ? Parce que je suis heureux de voir que l’intérêt et le savoir gastronomique bordelais trouvent une réalisation concrète dans ce nouvel incontournable des plaisirs de la bouche girondine. Mais surtout parce qu’on y trouve une alternative pour les sans-dents qui voudraient, malgré tout, accéder au bonheur de la perle de gras du bellota. En effet, la boutique propose des sandwichs de Jamón à 2,50 euros et surtout des cornets de Jamón ou de chorizo. Oui, le belge qui sommeille en toi a bien entendu : des COR-NETS. Là où les Belges y plongent de grasses frites, l’Espagnol, ce fou, y met du gras jambon. 5 euros le cornet. Et même si l’idée du Jamón biberonné était un peu exagérée, ça fait un goûter d’enfer pour vos têtes blondes qui oublieront très vite à quoi ressemble le gras Kinder (ouais, l’Allemagne a plus trop la cote en ce moment…). Ou l’art de bien choisir le cholestérol de ses enfants : devenez des parents responsables, allez chez Viandas. Alain vous dira merci.

Viandas de Salamanca - Bordeaux Viandas de Salamanca - Bordeaux

Infos pratiques

Viandas de Salamanca

37 rue des Trois-Conils

33000 Bordeaux

0557991541

et si tu as vraiment la flemme de bouger, tu peux commander sur internet.

Publicités

2 réflexions sur “De Salamanca a Burdeos : Jamón for ever

  1. Cher Tonio,

    C’est avec délectation et également une petite goute de bave au coin des lèvres (triste constat : la poésie n’est pas mon fort), que je découvre ton blog. La lecture de tes différents posts (je parle de ce qui m’intéresse à savoir la BOUFFE et la BOISSON) me procure une joie et des crampes abdominales terribles ! Celui sur le BAT, m’a émue à tel point que j’ai presque, je dis bien « presque « envie d’y retourner afin d’accentuer mon analyse hipstobobogentrificatiologique… Basque, exilée à Paris pendant de nombreuses années, et installée depuis peu à Bordeaux, je n’ai pas pu m’empêcher de me retrouver dans certains de tes commentaires et autres points de vues. D’où ce petit cri du coeur. Tu l’auras compris, ce message à pour seule et unique vocation de remercier tes talents d’écriture et de saluer un « camarade » dont je partage les goûts gustatifs, vinesques et visiblement PMUesque. Sus au « chic », sauf si c’est bon et que ça fait pas pleurer ma carte « black » (enfin juste le haut). Muchas Gracias Tio !!!! De puta madre ! Milesker. Agur.

    • Cher Vinatinta,
      Ce message me met extrêmement mal à l’aise : il me ferait presque regretter toutes mes piques acerbes envers le Pays Basque parsemées entre les lignes de ce blog. Mais apparemment tu l’as parcouru et ces dernières ne t’ont point choquées, ce qui me prouve, qu’en plus, tu n’es pas susceptible… Es-tu vraiment Basque ?
      Je serai ravi de partager avec toi nos aventures espagnoles et parisiennes et nos adresses bordelaises autour d’une cervezita bien fraîche en bord de Garonne.
      Encore merci pour ton message et tes encouragements.
      A bientôt,
      Tonio.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s