Home

« Il ne s’agit pas d’hommes avec des problèmes gastriques, mais d’hétéros qui aiment faire à manger et se mettent aux fourneaux afin de séduire la gente féminine. »

Oui, l’article d’où est tiré cette citation et l’émergence de ce terme sur la toile datent un peu. Je revendique ce retard. C’est comme avec les séries : The Wire et Six Feet Under 5 ans après la diffusion des derniers épisodes, j’ai fini Twin Peaks l’année dernière et j’entame Californication cette semaine. C’est en recherchant une image pour illustrer un de mes derniers billets que ce qualificatif est enfin apparu sur mon écran. Et je me dis, mince, alors il y a un mot pour qualifier la sensualidad de la cocina masculina ?

Il s’agit en fait du résultat d’une combinaison diabolique : du sucre, du gras et du cul. Oui du cul, el sexo ! Une question de neurotransmetteur la dopamine et l’éveil de nos instincts primitifs : le sucre pour l’énergie qui permettra au mâle d’aller chasser, le gras pour qu’il se protège du froid de la capitale, le sexe pour assurer la pérénité de ses gênes dominants. C’est vieux comme le monde, le marketing l’utilise depuis longtemps (à votre avis pourquoi vous avez « envie d’un McDo ») et l’homme urbain semble le découvrir depuis peu : pour séduire sa belle, stop aux franfeluches du métrosexuel, il faut parler à son instinct primitif, à la bête qui sommeille en chacune d’elle.

burger sexy

Basta la hipocrisia Mesdemoiselles ! La recherche du bon produit ? Ah ! Qué broma ! « Vous reprendrez un peu de ces délicieuses blettes bio d’un petit producteur d’île de France, Bernadette ? » BULL-SHIT (mierda de toro). Le bon produit c’est ce qu’il se cache derrière le tablier, c’est celui qui tient le manche… du couteau, celui qui malaxe la chaire de ses Albondigas (oui, balls en anglais), celui qui retourne sa tortilla lorsque cette dernière ne s’y attend pas.

Alors oui bien sûr ce mélange entre food et porn a ses limites. Les copains de l’Analytique l’ont souligné dans un excellent billet : la nouvelle tendance en Corée c’est le mok-bang où l’art de se filmer en train de manger. Non, non la demoiselle est habillée et ne fait qu’engouffrer son kimshii devant des milliers d’internautes. Pas sur que ça agite vos hormones occidentales… Nada sexssoual là-dedans.

Va t-on pour autant nier toutes ces belles connexions cérébrales, aussi primitives soient-elles ? Por supuesto, non. A 12 ans messieurs, vous faisiez de la guitare, espérant séduire la belle avec un « No woman, no cry » façon Auberge Espagnole. Pathétique et surtout vous avez grandi. A 25 ans, il faut jouer avec la nourriture. Amusez-vous de mots, de photos et un poquito de ajo. Quelques sous-entendus bien placés, un tablier sexssoual, les coudes sur la table : que quieres que te hagas, guapa¹ ?

Quant à vous mesdemoiselles, ne jouez pas les féministes effarouchées : « Quoi ? Ils vont essayer de nous avoir en jouant la carte de l’égalité des sexes ? ». Mírame et passe moi le beurre. Ya está.

Et croyez moi on va s’amuser et peut-être même en vidéo comme l’excellent Jean-Junior de French Food Porn. Coming soon…

1- : Que quieres que te hagas, guapa : Que veux-tu que je te fasse ma belle ? 

Crédit photo de Une : Philippe Katerine pour sa chanson « La Banane » : http://toutelaculture.com/musique/philippe-katerine-mange-sa-banane-a-lorangerie-du-chateau-de-versailles/

Publicités

4 réflexions sur “Dios mio, je suis un « gastrosexuel » !

  1. Pingback: Le Chorizo a un coeur d’artichaut | Ya Está by Tonio

  2. Pingback: Turrónication : un shoot de sucre dans tes veines ! | Ya Está by Tonio

  3. Pingback: Gazpacho de saison… qué no ! | Ya Está by Tonio

  4. Pingback: "BEEF ! Le magazine du gastrosexuel ?" | Ya Está by Tonio

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s